top of page
  • campusthrnice06

Rencontre Partenaires : Alexandra Borchio Fontimp, Présidente du CRT Côte d’Azur France


Photo : Alexandra Borchio Fontimp, Présidente du CRT Côte d’Azur France


Quelles sont aujourd’hui les ambitions et les priorités d’un CRT comme le vôtre ?


En 2022, la Côte d’Azur a accueilli 10 millions de touristes sur l’ensemble de l’année. La réputation de notre destination n’est donc plus à faire ! En revanche, notre priorité aujourd’hui est d’attirer de nouveaux visiteurs et de renouveler l’image de notre territoire, c’est pourquoi nous orientons nos actions vers l’art de vivre, le sport, la culture et l’environnement.

Notre ambition est de faire découvrir aux primo visiteurs toute la richesse et la singularité du territoire azuréen, unique en France avec la mer et la montagne au sein d’un même département. Plus qu’un tourisme de loisirs, nous mettons l’accent dans toutes nos campagnes sur la diversité de l’offre touristique, qu’elle soit sportive, culturelle, d’affaires, gastronomique…


Quels sont les principaux enjeux de développement touristique que vous avez pu identifier sur le territoire ?


L’enjeu majeur est de répartir les visiteurs sur l’ensemble du territoire. L’offre hôtelière étant principalement concentrée sur le littoral, il faut inciter les visiteurs à découvrir le moyen et le haut pays. Le CRT Côte d’Azur France met ainsi un point d’honneur à promouvoir des filières thématiques comme l’outdoor, l’écotourisme, le cyclotourisme ou encore l’agritourisme.

La Côte d’Azur attire chaque année des millions de visiteurs, et c’est le rôle du CRT de les amener à découvrir nos villages, nos montagnes, nos parcs naturels et nos jardins… sans pour autant délaisser le littoral qui a tant à offrir !

Vous avez présenté votre plan d’actions cet hiver, pourriez-vous en partager les grandes lignes ?


L’objectif numéro 1 est de lisser la fréquentation touristique dans le temps en incitant nos visiteurs à venir découvrir les atouts de notre destination sur les ailes de saison comme l’automne et le printemps notamment, et dans l’espace, pour vivre d’autres expériences inédites sur les moyen et haut pays, complémentaires à celles du littoral.

Après deux années de pandémie, notre plan d’actions 2023 vise ainsi à consolider le marché français, indispensable à notre territoire, mais surtout à diversifier les origines de notre clientèle internationale. Le but est de stimuler la fréquentation et les dépenses à l’année sur toute la Côte d’Azur. Toute notre stratégie, qui est d’ailleurs coconstruite avec les offices de tourisme du département des Alpes-Maritimes, les représentants des syndicats ou fédérations hôtelières, l’aéroport Nice-Côte d’Azur, la CCI Nice Côte d’Azur et bien sûr notre principal financeur, le Département des Alpes-Maritimes, est pensée en ce sens.

Cette stratégie se déploie au niveau du digital mais également des médias et des actions BtoB pour lesquelles nous partons à la rencontre de tour-opérateurs et agences de voyage en organisant des missions fédérées avec nos partenaires publics et privés, en Europe et à l’international, comme récemment à Bruxelles, New York, Miami et prochainement au Moyen-Orient.


Les typologies de clients sur notre territoire sont-elles très différentes aujourd’hui ? Comment avons-nous réussi à remplacer les clients russes par exemple ?


En 2022, la clientèle étrangère représentait 60% de nos visiteurs et il est vrai que les cartes ont été rebattues à cause du contexte sanitaire et géopolitique. Nous pouvons toujours compter sur la clientèle française, très fidèle à notre destination, et sur les marchés européens de proximité, avec le renforcement de certains marchés comme ceux de Scandinavie par exemple.

Enfin, grâce à un aéroport toujours plus ouvert sur le monde (112 destinations et 43 pays desservis en vol direct), nous accueillons beaucoup d’Américains et de Canadiens, clientèles qui compensent l’absence des Russes et des Asiatiques. L’ouverture de nouvelles lignes vers le Moyen-Orient nous permettent aussi d’attirer des visiteurs à haute valeur ajoutée, un atout conséquent pour notre destination.


Pour en savoir plus sur le CRT Côte d'Azur et ses actions, vous pouvez visiter : cotedazurfrance.fr

38 vues0 commentaire

Comments


bottom of page